Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
L'écritoire

Nécessaire contenant ce qu'il faut pour écrire...

La maison aux orangers

J'ai lu "La maison aux orangers" de Claire Hajaj, édité en avril 2019.

C'est l'histoire de Salim, palestinien de Jaffa qui  a huit ans en 1948, se voit avec sa famille chassés de leur maison familiale par les juifs. Cette perte n'est que le début des malheurs que l'enfant et l'adolescent va connaître jusqu'à son départ pour faire des études en Angleterre. Là, il rencontrera Judith dont il tombera amoureux, qu'il épousera et avec qui il aura des jumeaux, Marc et Sophie. Mais la guerre entre les arabes et les juifs n'est jamais loin. Le poids des traditions et de la famille, les souvenirs et les rancœurs sont autant d'épreuves à surmonter.

C'est l'histoire de Judith, dite Jude. Elle vit en Angleterre avec sa famille après que sa grand-mère fut chassée de sa Russie natale par les nazis. Les traditions juives lui pèsent et elle veut vivre loin de cette haine des juifs. C'est l'histoire de ses aïeuls et parents, pas la sienne. Elle est étudiante en littérature quand elle rencontre Salim, Sal pour les britanniques. Par amour pour lui, elle sacrifie sa famille, ses études et même son pays pour vivre avec lui et leurs enfants au Koweit. Mais ce pays est trop proche du conflit israélo-palestinien et leur couple atypique n'est que le reflet d'une trahison d'un côté comme de l'autre. Leur amour et leur promesse de rester en dehors de ce conflit seront-ils assez forts pour résister?

Au delà d'une histoire d'amour, c'est l'histoire sans parti pris d'un conflit, d'un ou de pays, Israël et La Palestine. Quand on est juive et arabe, peut-on s'aimer et rester en dehors des événements, telle est la question que pose ce magnifique roman. De sa belle et riche écriture, l'autrice nous émeut en narrant l'histoire de ce couple et plus largement de leur famille voire peuple.

Cette critique n'a de valeur que parce qu'elle est mienne.

La maison aux orangers
Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article