Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
L'écritoire

Nécessaire contenant ce qu'il faut pour écrire...

De Monet à Robin 2ème partie

De Monet à Robin 2ème partie

Nous quittons le musée de l'Orangerie après un passage à la boutique pour récupérer cartes postales et marques pages en souvenir, direction notre prochaine étape, une exposition photos sur les années 1980 au Centre Georges Pompidou.

Nous décidons de faire le chemin à pied mais en empruntant celui des écoliers. Nous profitons ainsi d'une petite partie des arcades de la rue de Rivoli, traversons la place Vendôme en laissant trainer nos yeux sur les vitrines des bijouteries et arrivons aux Halles et sa canopée, toit de verre aux 18000 écailles.Le jardin prévu devant le centre commercial est quant à lui toujours en chantier. Nous regardons les plans et décidons que nous viendrons faire les inspectrices des travaux finis en 2018 à son ouverture.

Nos estomacs nous rappellent alors que le petit déjeuner est loin. Nous décidons de faire une pause sur la terrasse ensoleillée d'un café et de nous régaler d'un thé et de crêpes au sucre.

Nous poursuivons ensuite notre balade et arrivons au Centre Georges Pompidou. Avant d'y entrer, nous décidons de pousser juste un peu plus loin pour admirer la fontaine Stravinski ou fontaine des Automates,sculpture-fontaine de Jean Tinguely et Niki de Saint Phalle, place Igor Stravinsky. Des sculptures gaies, surprenantes, de métal et de couleurs surgissent du plan d'eau. Sous le soleil parisien qui a décidé de briller, nous nous asseyons un moment au milieu des riverains et des touristes venus s'étonner ou se détendre dans ce lieu original.

Nous rejoignons ensuite le sous-sol du centre Pompidou où sont exposées les fameuses photos sur l'Insoutenable légèreté de l'être des années 80, une soixantaine d’œuvres des vingt plus grands photographes de l'époque. Pour ma part, je suis restée assez insensible ne reconnaissant que très peu ma jeunesse dans les clichés. Mais toutes n'avons pas eu le même ressenti. C'est aussi cela le plaisir d'être ensemble. Nous n'avons pas toujours les mêmes goûts, la même sensibilité mais apprécions nos échanges qui en découlent.

Nous reprenons ensuite notre route car notre balade du jour est loin d'être terminée; prochain objectif, rejoindre le théâtre de Paris, rue blanche à un peu plus de trois kilomètres de là.

De Monet à Robin 2ème partie
De Monet à Robin 2ème partie
De Monet à Robin 2ème partie
De Monet à Robin 2ème partie
Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article