Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
L'écritoire

L'écritoire

Nécessaire contenant ce qu'il faut pour écrire...

Les passants de Lisbonne

J'ai lu "Les passants de Lisbonne" de Philippe Besson édité en janvier 2016.

C'est l'histoire d'Hélène qui a perdu son mari Vincent lors d'un tremblement de terre suivi d'un raz de marée à San Francisco.

C'est l'histoire de Mathieu qui a perdu Diego à Lisbonne lors d'une rupture inattendue.

Tous deux pleurent leur chers disparus. Même si la raison n'est pas la même, la douleur est semblable, lancinante, envahissante, épuisante. Et puis quelques parts se loge l'espoir que peut-être l'autre va revenir...

Leur rencontre inopinée dans l'hôtel où ils résident à Lisbonne va leur permettre de mettre des mots, des regards, des gestes sur leur souffrance sans craindre la pitié, le jugement, les raisonnements affectueux et amicaux de leur entourage et peut-être ainsi faire leur deuil.

Belle narration tout en pudeur de la perte d'un être cher et des sentiments contradictoires qui tenaillent l'esprit et le corps. Une déambulation dans les rues de Lisbonne, ville chaude et lumineuse en opposition au froid et au noir de l'absence et du chagrin. Ce roman intimiste ne tombe pas pour autant dans le tragique larmoyant. Agréable moment de lecture.

Cette critique n'a de valeur que parce qu'elle est mienne.

Les passants de Lisbonne

Partager cet article

Repost 0

Commenter cet article